Bienvenue ici!

 

La blogueuse Yèmissi Fadé

Ekuabô, Bienvenue à vous !Si vous avez mis pied ici, que dis-je, si par la magie du digital, vous vous êtes retrouvé.es ici, c’est que vous avez envie de découvrir les hommes et les femmes qui se cachent derrière la culture du Bénin.

Je vous dis à nouveau  « Mikouabô » , la terre hospitalière du Bénin vous ouvre grandement ses portes virtuelles pour vous faire voir, apprécier et adopter ses dignes fils qui n’ont de cesse de se battre contre vents et marées, préjugés et mépris dans l’optique de faire connaître à tous leurs merveilleux dons innés et/ou acquis.

Je vous dis  « Kawerou »,

Le Nord et le Sud du Bénin vous offrent l’eau pure et rafraîchissante de leurs  cours d’eau. Que les vers des écrivains vous enivrent à en découdre avec l’ignorance et la procrastination.

Si les mélodies de nos artistes ne vous bercent pas directement ici, ne vous en faites pas  ils vous disent en chœur biô hwe gbe  « Entre chez toi »

Ici, j’ai réalisé mon rêve de révoltée. Révoltée de voir tomber aux oubliettes nos vaillants artistes, hommes de lettres et autres artisans silencieux du développement culturel de notre cher pays. Oui sur ce blog créé en 2016, je peux enfin pousser un ouf de soulagement de voir concrétisé mon projet de matérialisation numérique de des talents du Bénin. Révoltée en 2010 par une dame française qui s’étonnait de n’avoir aucune preuve de l’existence d’œuvres artistiques et littéraires du Bénin en France par exemple, j’ai décidé de venger Jean Pliya, Olympe Bhêly Quenum, Angélique Kidjo, Zouley Sangaré, Gnonnas Pedro, Serge Ananou, la danse guêlêdê, le rythme Tchingounmey etc.

J’ai créé ma Page Facebook Talents du Bénin  le 16 Avril 2011 et y présentait quelques bribes d’informations recueillies officieusement ça et là. Pour une jeune maman, vivant à des milliers de kilomètres de la majorité des talents du Bénin, la tâche ne fut pas aisée. J’ai failli par manque de sources fiables et personnelles, et sans soutien collaboratif, abandonner et passer à autre chose. Mais lorsque je constate que ma frêle page sur laquelle je publie par  moments des articles et actualités culturelles inspirent d’autres compatriotes, au point pour certains de vouloir disputer le nom  » Talents Du Bénin » avec moi, je réalise que je ne pouvais plus jeter l’éponge.

Le véritable combat pour faire révéler les jeunes talents et faire connaître davantage nos aînés a commencé en 2016 avec l’aide de plusieurs passionnés comme moi qui ont donné de leur temps pour m’aider à interviewer des talents auxquels je n’avais pas accès. Aujourd’hui, la vulgarisation des réseaux sociaux permet d’atteindre facilement les talents et de vivre des moments d’échanges, de fraternité, de créer des liens et un réseau.

Je suis Yèmissi Fadé, je vis en France, Responsable Communication de formation, je suis auteure d’ouvrages publiés et j’administre le blog http://www.miammiambenin.com et la chaîne YouTube Miam-Miam Bénin et réseaux sociaux qui y sont rattachés.

Je suis aidée par une équipe qui se peaufine de plus en plus, constituée de personnes motivées, à l’affût des dernières actualités culturelles pour faire de cet espace un coin qui étanche votre soif de découverte. (pour connaître l’équipe des contributeurs, consultez la rubrique Équipe TDB) N’hésitez pas à parcourir les rubriques du site pour trouver votre bonheur. Je tiens à préciser que je partage désormais en tant qu’influenceuse culturelle, mon opinion via le « billet de Yèmissi » pour impacter positivement la jeunesse actuelle. Merci de vous abonner donc au blog, de commenter les articles, de les partager, de rejoindre nos divers réseaux sociaux et surtout d’écrire à l’adresse talentsdubenin@hotmail.com pour des suggestions et questions.

Pour votre promotion, écrivez-moi via le numéro Whatsapp contenu dans la rubrique Contact.

Nous sommes sur un espace d’échange, faites comme chez vous dans le respect de l’autre.

Eyizandé ! Edabô ! À très bientôt !

😉😃

Yèmissi