Elena Miro K, Présentatrice TV, Chef d’entreprise et Ecrivaine

Coucou à tous, nous vous revenons après une pause plus que courte, ceci afin de mieux répondre à vos attentes vis-à-vis de notre blog. Nous vous remercions d’être là…

Notre voyage « découvertes » se poursuit toujours au Bénin avec cette fois, dans notre viseur,  une jeune femme aux multiples casquettes. Femme séduisante et glamour, elle fait partie de ces femmes-là, naturellement dopées à la conquête du pouvoir. En effet,  elle a créé l’agence de communication EM COM, qui fournit dans la capitale du Bénin et aux environs, plusieurs services dont la publication entre autres du magazine de santé Health Mag ; présentatrice TV, elle est également auteure de deux livres que nous aurons le plaisir de vous faire découvrir…Bienvenue à bord, découvrez Elena Miro K !

TDB: Présentez-vous ?

ElenaMyrlèneKOUWAKANOU, connue sous le pseudo Elena Miro K, je suis Béninoise, mariée et mère d’un garçon

TDB: Parlez-nous de votre parcours de vie ?
Elena Miro K: Après l’obtention de ma licence en Téléinformatique à l’ESMT (Ecole Supérieure Multinationale des Télécommunications) et quelques stages professionnels, j’ai créé en 2011, une agence de communication globale que je dirige depuis lors.
Parallèlement je suis présentatrice TV et Ecrivaine (auteure de « Bout du tunnel » ,2013 et de « Miel sacré  » paru en 2016)
Je détiens également un Master en Gestion de Projet Créatif

TDB: Ecrire pour vous nécessité, passion ou hasard?
Elena Miro K: La vie, ma nature et les expériences de vies (les miennes et celles de mon entourage) m’ont poussée à écrire.

TDB: Votre aventure d’auteure remonte à quand?
Elena Miro K:  En classe de quatrième, je tenais déjà un petit agenda dans lequel j’écrivais tout ce qui je pensais tout bas suite à une forte émotion vécue, parce que je me sentais incomprise.

Le bout du tunnel
Son premier livre  » Le bout du tunnel »

 TDB: A quelle (s) forme (s) d’écriture vous adonnez-vous?
Elena Miro K: Comme la plupart des écrivains, je m’adonne à l’écriture de création

TDB: Qu’est ce qui caractérise votre plume ?
Elena Miro K:  Mon style d’écriture est plutôt digeste, dans un français simple j’essaie de faire passer un message et de transmettre l’émotion à mes lecteurs. Ce choix n’est pas anodin, vous n’êtes pas sans savoir que la lecture de plus en plus déserte les rangs au profit des nouvelles technologies.

TDB: Avez-vous des retours de vos lecteurs ?
Elena Miro K: Oui, beaucoup! je saisis votre canal pour remercier tous ceux-là qui m’écrivent, partagent avec moi en retour leurs expériences, merci pour vos mots d’encouragements.
Et pour ceux qui pour des raisons où une autre n’ont pas pu se procurer l’un de mes ouvrages, je puis les rassurer que mon équipe et moi travaillons d’arrache-pied afin de couvrir le maximum de pays que possible dès la sortie du prochain livre.

livre elena
Miel sacré, son deuxiéme ouvrage

TDB: Rencontrez-vous d’autres écrivains Béninois ?
Elena Miro K: Oui quelques-uns…

TDB: Que pensez-vous du monde culturel Béninois ?
Elena Miro K: J’aurais aimé que vous parliez du monde littéraire du bénin c’est plus restreint…rire…s’agissant du monde culturel Béninois des avancées ont été enregistrées de façon globale. Toutefois l’absence d’une politique culturelle novatrice vient porter atteinte aux efforts fournis par les acteurs. Les spectacles se font dans des salles de sports ou de séminaires ou à l’institut français ce n’est pas encourageant. Depuis 1960 mon pays ne s’est pas encore dote de son palais de la culture c’est suffisamment inquiétant.
Pour sortir un livre pour ce qui me concerne c’est un budget pas moins de deux mille euros au compte d’auteur; vous imaginez vous! Mieux les rares maisons d’Edition qui se battent sur le terrain s’essoufflent mais tiennent bon parce qu’elles sont passionnées. Bref le monde culturel de mon pays est à repenser
TDB: Avez-vous un modèle dans la vie ?
Elena Miro K: Un modèle NON, des gens qui m’inspirent oui certainement! et ça dépend du domaine…

TDB: Qui vous inspire alors?

Elena Miro K: 

(Rires) en réalité peu de personnes ont de l’influence sur ma personnalité. J’apprécie bien de personnes, mais je trace ma route à ma façon.

TDB: Le dernier livre que vous ayez lu ?
Elena Miro K:  « Père riche, père pauvre » un livre de Robert Kiyosaki paru en 1997. De style autobiographique, Kiyosaki utilise un ensemble de paraboles et d’exemples tirés de son propre parcours afin de souligner l’importance de développer son intelligence financière. Il y explique comment l’investissement, l’immobilier, la création et l’acquisition d’entreprises peuvent être utilisés pour construire sa richesse et devenir financièrement indépendant

TDB: Puisque vous abordez ce volet « Affaires », parlons de votre agence de communication EM COM?

Elena Miro K: C’est une agence de communication globale, nos clients sont les entreprises qui ont besoin de communiquer, nous offrons diverses prestations: communication, évènementiel clé en main, conception et réalisation de supports de communication, édition, etc.

 

 

 

 

em

TDB: Abordons le volet édition avec la création de votre magazine. Dites-nous Pourquoi Health Mag? 

Elena Miro K: J’ai initié « Health Mag » avec ma sœur docteur en Pharmacie qui en est d’ailleurs la rédactrice en chef, car ma famille compte quatre médecins (mon père et mes trois sœurs). La deuxième raison est qu’ il n’existe  pas de magazine traitant exclusivement de la question « santé  » au Bénin.  Donc Health Mag c’est c’est un magazine 100% santé animé par des professionnels de santé qui apportent aux lecteurs des informations fiables pour prendre soin de ce précieux don qu’est la santé.

11041691_1615963171948766_275670016760628877_n

 

TDB: Le titre du magazine en anglais, est-ce  pour  le fun?

Elena Miro K: Non ce n’est pas pour du fun, il me fallait un titre qui attire le lecteur c’est tout! c’est plus marketing que pour le fun…

TDB: Comment fonctionne le service commercial de ce magazine?

Elena Miro K: C’est l’amour pour la chose qui nous guide, l’envie de partager, de prévenir et surtout d’apporter des informations utiles à ceux qui sont soucieux de leur bien-être. Nous fonctionnons grâce aux annonceurs; mais nos abonnés ne paient que les frais de livraison. Health Mag est gratuit car nous sommes dans un environnement où les gens ne lisent pas. Le contexte économique ne permet pas non plus aux gens de s’adonner à pareil « luxe », même si c’en est pas un !   Ce sont donc les annonces dans le magazine qui nous permettent de couvrir les charges.

TDB: Quelles sont les zones de diffusion du magazine?

Elena Miro K: Les pharmacies, les centres de santé, les restaurants partenaires, nous distribuons un peu partout dans le Bénin et depuis peu, en Côte d’Ivoire sans oublier les boites aux lettres de nos abonné (rires)

TDB: Quel  est votre secret de réussite?

Elena MIRO K: Je ne sais pas si j’ai déjà réussi, mais je suis fière de mon parcours pour le peu que j’ai déjà accompli car il en reste encore, je l’espère! Mais pour attendre mes objectifs, je mise sur la rigueur, l’acharnement au travail et la sincérité.

l

TDB: Votre plat préféré?

Elena Miro K: J’aime le atassi, le « djanmou » (sauce au poisson frais) et crin-crin ou un bon plat de spaghetti.

TDB: Quelle est votre meilleure gaffe?

Elena Miro K: Je dois penser à mille choses, etc…Donc au volant, il m’arrive d’utiliser mon téléphone portable (chut!!! ne le dites pas aux flics svp), ce n’est pas bon, svp ne le faites pas !!!

TDB: Comment conciliez-vous cette panoplie d’activités avec l’écriture ?

Elena Miro K: Pas évident, mais je trouve toujours du temps pour l’écriture, puisque c’est le moyen que j’utilise pour communiquer avec moi-même et avec les autres.

TDB: Quels sont vos projets et souhaits?

Elena Miro K: Un prochain livre à venir…De nouveaux abonnés à Health Mag!…De nouveaux clients à l’agence EM COM…
TDB: Votre mot de fin ?

Elena Miro K: Merci à Talents du Bénin et sa promotrice, que je salue très chaleureusement. Bon vent! Merci à tous ceux qui me lisent à travers cette tribune.

Interview proposée par Yèmissi Fadé

Talents Du Bénin (c) Septembre 2017

 

7 commentaires

  1. Merci à YEMISSI FADE de Talents du Bénin pour cette nouvelle découverte qu’elle nous fait faire. C’est toujours un plaisir de lire Elena Miro. Quand on a fini de déguster « Miel Sacré » et qu’on se délecte à de ce qu’elle dit dans cette interview, on ne peut être fier de ce qui se fait de bien dans ce pays. Et sans tarder, je partage cette interview. J’ai lu quelque part ce qui suit : « Miel Sacré! Lecture sucrée ! Régal assuré! « Miel Sacré » est un ensemble de deux récits très intéressants méticuleusement écrits par Elena Miro K. qui de par son génie enrichit une fois de plus la littérature béninoise. Fondatrice d’une entreprise de communication, elle est connue du grand public en tant qu’animatrice de télévision. « http://biscotteslitteraires.com/miel-sacre-elena-miro-k/. Bon vent à la littérature au féminin chez nous.

    J'aime

  2. Merci à YEMISSI FADE de Talents du Bénin pour cette nouvelle découverte qu’elle nous fait faire. C’est toujours un plaisir de lire Elena Miro. Quand on a fini de déguster « Miel Sacré » et qu’on se délecte de ce qu’elle dit dans cette interview, on ne peut être fier de ce qui se fait de bien dans ce pays. Et sans tarder, je partage cette interview. J’ai lu quelque part ce qui suit : « Miel Sacré! Lecture sucrée ! Régal assuré! « Miel Sacré » est un ensemble de deux récits très intéressants méticuleusement écrits par Elena Miro K. qui de par son génie enrichit une fois de plus la littérature béninoise. Fondatrice d’une entreprise de communication, elle est connue du grand public en tant qu’animatrice de télévision. « http://biscotteslitteraires.com/miel-sacre-elena-miro-k/. Bon vent à la littérature au féminin chez nous.

    Aimé par 1 personne

  3. Elle a beaucoup de caractère, Elena Miro. Discrète mais efficace. C’est toujours un plaisir de la lire. Il y a comme elle le dit elle-même dans l’interview, beaucoup d’émotions dans ses textes. La simplicité du style permet au lecteur de la lire sans se fatiguer.
    Merci à Talent du Bénin de lui avoir donné la parole. Bon vent à ce blog, et comme on dit en fon « Adan ma tchi o ». Du courage.

    J'aime

    1. Et quand on on lit les commentaires de biscottes, on a juste une envie : avoir une tasse de thé à côté pour avaler parfaitement digérer ses compliments et encouragements envoyés sous forme de biscottes merveilleusement emballées.
       » Enan tchè nou mi loo « 

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.