Extrait du roman « Mourir ou Mourir »

                      Première partie

                                  I

-Cornélia, pousse. Bloque ta respiration et pousse de toutes tes forces. Force, pousse, pousse !

– Mais, c’est ce que je fais. J’essaie. Je suis fatiguée. Je n’en peux plus.

– Je sais. Je sais mon amour. Mais tu dois te surpasser. Au chevet de sa femme en train d’accoucher, Roland mouilla un mouchoir avec lequel il lui tamponnait le front. La sage-femme entreprit le dégagement.

– La tête est bloquée. Je ne peux pas sortir l’enfant. Il est trop tard. Trop tard pour envisager une césarienne, reconnut-elle avec lassitude à l’intention de sa stagiaire, à voix basse. Le bébé est épuisé, ainsi que la mère.

– Peut-on encore sauver l’enfant ?

Lire la suite