Estache Agoumkpé: l’art et le social au service de la patrie, la foi pour être un homme accompli!

Cette semaine, nous allons à la découverte d’un digne talent de notre pays qui ne passe pas inaperçu ni sur les réseaux sociaux ni dans les médias.  Votre blog vous convie à explorer les divers univers de S’tach   faits de foi, d’art et d’activités sociales…De quoi permettre à chacun de se faire sa petite idée sur le personnage.

S’tach, rompu à la tâche , est en effet initiateur de grands projets visant à valoriser l’art béninois, notamment un projet d’exposition sur le roi Béhanzin, en cours de préparation.  Il est également connu pour son engagement à lutter pour la réduction de la  pauvreté au Bénin avec des réalisations concrètes à l’actif de son association Waters of Shiloah , ainsi que des activités d’évangéliste d’une autre dimension.  Bonne lecture! Y.F

 

TDB : Présentez-vous
Je suis Kuassi Estache AGOUMKPE alias S’tach,  artiste plasticien béninois  né le 11 Septembre 1983 à Lomé/Togo, d’un père béninois et d’une mère togolaise. Je réside en France, marié et père de quatre enfants.

TDB : Et si on s’intéressait à votre parcours académique et professionnel ?

Estache Agoumkpé : Durant mes trois années d’études dans le domaine de la construction industrielle, mon talent artistique a toujours été vivant et s’est confirmé au fil des stages et rencontres d’artisans au Bénin et en France.

TDB : La peinture, un don, une passion, un hasard ou un apprentissage ?

Estache Agoumkpé : Belle question! A 11 ans  déjà, il faut dire que je consacrais mes loisirs à la lecture et au dessin. Passionné de poésie, je m’inspirais des illustrations d’œuvres de Victor Hugo ou de Jean de la Fontaine pour donner libre cours à ma passion du dessin, reproduisant de nombreux portraits et caricatures.

TDB : Qui vous y a initié si non ?

Estache Agoumkpé : A Cotonou, au Bénin, je rencontre en 2012 Francis AHOYO qui a suivi en France des études de peinture à l’école des arts. En stage à ses côtés durant deux mois, j’observe ses gestes et m’approprie ses bases, j’enregistre ses conseils, approfondie mes connaissances et sens se confirmer mon don pour la peinture grâce au soutien de l’artiste qui partage avec moi ses techniques et sa passion. Une relation d’amitié qui se poursuit aujourd’hui encore.

TDB : La peinture vous occupe-t-elle à plein temps ?

Estache Agoumkpé : La peinture ne m’occupe pas à plein temps, je suis partagé entre ma vie spirituelle, de famille, et associative.

ESTACHE ET SES OEUVRES

 

TDB : Quelles sont vos sources d’inspiration ?

Estache Agoumkpé: Je tire mon inspiration de DIEU le créateur, mes origines, mon vécu, mon métissage, la nature, la femme et l’enfant.

TDB : Artiste  noir africain en France, comment le vivez-vous ?

Estache Agoumkpé : Je ne dirai pas que c’est difficile ou facile, certes les réalités ne sont pas les mêmes . La France m’a beaucoup aidé dans la découverte et l’éclosion de mon art. Tenez, c’est en France que j’ai fait plus d’expositions, et rencontré de nombreux artistes avec qui je partage beaucoup de techniques artistiques et de brassage culturel.

TDB : Parlant de brassage culturel, des projets dans ce sens? 

Estache Agoumkpé :  Ah oui, il s’agit d’une oeuvre à laquelle je me cofacile actuellement, Béhanzin. A savoir,  (Gbêhanzin, Gbèhanzin) ou Gbèhinazibôayidjlè Ahossou Gbowelé, né en 1845 et mort en 1906, il est le onzième roi d’Abomey (sans compter le roi Adandozan et la Reine Hangbé). Béhanzin a ainsi régné du 06 Janvier 1890 au 15 Janvier 1894, date de sa reddition, avant de décéder à Blida le 10 Décembre 1906.

« Béhanzin, le Panthéon Africain de la Résistance » est donc le thème de ma prochaine tournée artistique. Avec 9 tableaux de 80cmx100cm, peints à l’huile en noir et blanc, ma tournée consistera à retracer le chemin du Roi Béhanzin ainsi que son combat de résistance mené face au Général français Alfred Amédée DODDS pendant la conquête du Danxomè. Il s’agit donc globalement de sa déportation et sa vie en Martinique, son passage à Bordeaux et à Marseille les 17-18 Avril 1906, sa mort à Blida en Algérie et le retour de sa dépouille à Djimè au Bénin en 1928.

Des expositions auront lieu dans plusieurs villes de France (Paray-Le-Monial, Chambilly, La Clayette, Lille, Paris, Marseille, Bordeaux) l’été 2018 (Juin, Juillet et Août) passant par, la Martinique, l’Algérie et le Bénin. Ils seront exposés pendant 7 à 14 jours dans chaque ville et pays.

AGOUMKPEEEE

TDB : Bravo! Très gros projet! D’où est partie l’inspiration ?

Estache Agoumkpé : La mise en valeur de notre patrimoine historique et touristique à travers le Roi Béhanzin dont l’histoire indubitablement liée à celle de la France, n’est presque jamais relatée. Ce projet vise à faire connaître l’histoire et la culture béninoise et à faire découvrir l’histoire de l’Afrique et du Bénin à travers la résistance du Roi Béhanzin face à l’impérialisme français.

TDB : Avez_vous le soutien des autorités du Bénin ou de celles de la France pour un tel projet ?

Estache Agoumkpé : J’ai le soutien de la Consule Générale du Bénin à Paris, celui du Maire de la ville de Paray-Le-Monial en France. Il faut dire que ce projet n’est pas un projet qui met en valeur la France, qui fait la promotion de son histoire et de sa culture, mais plutôt celles du Bénin. Je suis rentré plusieurs fois en contact avec l’ancien Ministre de la Culture Monsieur Ange N’koué, sans aucune réponse positive. C’est finalement un projet que j’autofinance grâce au financement participatif.

TDB : Comment les personnes désireuses de vous aider peuvent-elles vous contacter?

Estache Agoumkpé : Ceux qui voudront aider ce projet à éclore peuvent le faire via le lien de la cagnotte leetchi ou peuvent m’écrire directement sur ma page facebook « S’tach Officiel ». J’en prrofite pour remercier ceux qui y ont apporté leur contribution.
https://www.leetchi.com/c/projets-de-estache-agoumkpe
Pour me contacter voici, les liens de mes pages
Page artistique : https://www.facebook.com/EstacheAgoumkpeOfficiel/?fref=ts
Page Association : https://www.facebook.com/Watersofshiloah1/
Page Evangélisation : https://www.facebook.com/KuassiEstacheAgoumkpe/?fref=ts

foi

TDB : Abordons votre foi à présent.Vous évangelisez sans être pasteur ni connu pour avoir fréquenté une école de théologie, faites-vous partie de cette génération de croyants qui rejettent l’institution religieuse?

Estache Agoumkpé : Il est écrit : « Allez, faites de toutes les nations des disciples, les baptisant au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit, 20 – et enseignez-leur à observer tout ce que je vous ai prescrit. Et voici, je suis avec vous tous les jours, jusqu’à la fin du monde. Matthieu 28 : 19-20 ». Ce message s’adresse à tous les disciples de Jésus-Christ, pour annoncer l’Evangile, ou pour faire des disciples pour la Gloire de Jésus-Christ pas besoin de faire une école de théologie. La plus grande école est celle du Saint-Esprit, c’est cette école que je fais. Jésus-Christ n’est pas une institution, ni une religion, donnez-moi un seul verset biblique qui montre que nous devons suivre une institution, une dénomination, des grades ou des titres. C’est la parole de Jésus-Christ qui est notre seul guide, elle est vie, devons-nous marcher selon les institutions charnelles et humaines ou selon la Parole de Jésus-Christ ? Soyons simplement à l’image des chrétiens de bérée(Actes 17 :10-11). Retournons à l’église primitive, et cherchons une relation personnelle père et fils avec notre sauveur, ce ne sont pas les bâtiments ou les institutions basées sur l’intelligence et la sagesse humaine qui nous sauveront. Jésus-Christ n’est pas une institution religieuse, un fonds de commerce, ni un partie politique. Il est simplement Parole et Amour. Nous n’avons pas besoin d’institution religieuse, de grade ou de dénomination pour entretenir notre relation avec notre créateur. Nous ne sommes pas appelé à annoncer une religion, mais Jésus-Christ vivant. Je vous retourne ces questions :
– Croyez-vous qu’au jour du jugement on nous demandera pourquoi n’avions nous pas appartenir à tel ou tel institution religieuse ?
– Pourquoi ne sommes-nous pas aller prier ou adorer Yahweh chez tel ou tel ?
– Pourquoi n’avions-nous pas eu tel ou tel grade ou titre avant de parler de Jésus-Christ ou d’enseigner en son nom ?
– Pensez-vous qu’il faut obligatoirement un diplôme validé par des écoles humaines avant de baptiser ?
– Les disciples de Jésus-Christ ont fait l’école du Saint-Esprit dans la chambre haute, c’est lorsqu’ils ont reçu le Saint-Esprit qu’ils ont tous œuvrés avec zèle pour la Gloire de Jésus-Christ. Actes chapitre 2.
Je n’ai rien contre ces hommes, mais totalement en désaccord avec les pratiques, le système et la façon de tordre l’Evangile pour parvenir à leur fin.

toile AGOUMKP2

TDB : Pensez-vous que les croyants, en particulier africains, soient prêts à se détacher de l’essence de leur foi, les bâtisses, la religiosité en un mot ?

Estache Agoumkpé : Le problème n’est pas les bâtisses, il faut un lieu pour se réunir pour prier, ça peut être une maison, un espace, un bureau, le lieu où nous prions n’est vraiment pas le Problème. C’est plutôt le fait de formater les croyants et leur faire croire que ce sont les bâtisses qui sauvent. Les gens doivent comprendre que, appartenir à une assemblée ou une dénomination ne sauve pas.
Ce ne sera pas facile du moment où les hommes de Dieu qui doivent enseigner et prêcher Christ ne le font pas. Il faut que chaque chrétien prenne ses responsabilités et se fie à la parole de Dieu « la Bible »,  plutôt  que suivre aveuglement les hommes. Cela est réellement ce que Christ attend d’eux, il est la parole.

tbl3

TDB : Vous qui êtes artiste, homme de foi et père de famille, comment abordez-vous l’éducation de vos enfants dans ce milieu qui n’est pas originellement pas le nôtre (l’Europe)? 

Estache Agoumkpé : De façon magnifique avec l’aide de Dieu. L’éducation que j’ai reçu de mes parents, mes origines et mon intégration créent un fabuleux brassage qui me permet de leur inculquer les valeurs chrétiennes, familiales, du savoir vivre, le respect et l’amour du prochain; tout ceci  facilite notre quotidien et c’est une grâce!

creche

TDB : Vous avez égalewment une association:  Waters of Shiloah, pouvez-vous nous en parler davantage ?

Estache Agoumkpé : Waters Of Shiloah est pour faciliter l’Evangélisation et la Solidarité sur le plan International. Rependre la parole de Jésus-Christ comme il nous l’a recommandé et aider les orphelins, les sans-abri, les veuves, les déplacés, et faciliter l’accès à l’eau potable dans les zones rurales. Jacques 2 :14 à17.

TDB : Comment arrivez-vous à gérer cette panoplie d’activités et votre vie de père de famille?

solidarité
Estache Agoumkpé : « Celui qui trouve une femme trouve le bonheur; C’est une grâce qu’il obtient de l’Eternel. Proverbes 18 :22 » J’ai une magnifique femme qui me soutient énormément dans mes activités, je l’implique dans tout ce que je fais et avec l’aide de Jésus-Christ, je parviens à tout concilier.
TDB : Etre un homme de foi dans le milieu artistique, facile ou pas ?

Estache Agoumkpé : Il faut être organisé et ne pas mélanger vie de Foi et vie artistique. Il faut savoir faire la part des choses. C’est vrai que les gens ont tendance à vous éviter au nom de la laïcité, mais cela ne m’effraie point ! Je ne renierai ma Foi en Jésus-Christ pour rien ni personne. Il m’a déjà été reproché dans un dossier de projet artistique, dans ma Biographie qu’il est écrit que je suis un homme de Foi, que cela me fermerait les portes. Cela ne m’a pas fait changer d’avis, et ce projet évolue parfaitement avec l’aide de Yahweh. Nous ne devons absolument faire aucun compromis pour plaire aux hommes ou pour avoir leurs faveurs.

TDB : Que pensez-vous de ce type de propos souvent tenus par certains afro-optimistes: « l’art africain est intimement lié au vodoun » ?

Estache Agoumkpé : Peut-être oui puisque par exemple les masques et sculptures africains font référence à des danses ancestrales et traditionnelles, à des que pratiques liées à l’adoration de divinités endogènes. Ça reste quand même un gros piège auquel il faut faire attention, une stratégie pour séduire et détourner plusieurs. Il faut savoir ce que l’on veut véhiculer comme message à travers son art. Nous avons tous le don de créativité, un talent artistique caché, nous pouvons choisir de l’éclore ou de l’étouffer. Il faut savoir faire la part des choses. Surtout lorsqu’on est chrétien et que l’on travaille dans le domaine artistique, il faut savoir ce que l’on véhicule comme message pour ne pas tomber dans l’idolâtrie.

TDB : Plus précisément, le Bénin, berceau du vodoun ou non ?

Estache Agoumkpé : Je sais qu’au Bénin le vodoun existe, mais cela n’est pas ma croyance. Là aussi il faut faire attention, il ne faut pas confondre culture et occultisme.

TDB : Avez-vous des actions prévues pour le développement de l’art au Bénin ? 

Estache Agoumkpé : En ce qui concerne le développement de l’art au Bénin pas encore, ça viendra, mais nous avions mené plusieurs actions de développement durable, pour ne citer que : la création d’une garderie, de réfection de puits pour faciliter l’accès à l’eau potable, création de jardin bio pour l’autosuffisance alimentaire, la mise en place d’un programme de micro-crédit à une coopérative de femmes pour leur permettre de mener des activités rémunératrices de revenus dans commune de Kpomassè, village de Nazoumè au Bénin.

tbl1

TDB : Avez-vous des liens avec vos compatriotes artistes de la diaspora ou du Bénin ?

Estache Agoumkpé : Difficile de travailler avec la diaspora, avec le Bénin je suis toujours en contact avec Francis AHOYO, artiste plasticien.

TDB : Expliquez-nous, pourquoi ets-ce difficile de travailler avec les Béninois de la diaspora, vous qui en faites partie ?

Estache Agoumkpé : Manque de confiance et il faut avouer qu’en France les gens n’ont pas le temps, et la plus grosse difficulté est liée à un problème de leadership.

tbl

TDB : Quels sont vos autres projets ?

Estache Agoumkpé :

– Pour ne citer que : « L’ŒUVRE DE LA CROIX » un projet d’écriture pour la gloire de Yahweh qui sera publié et distribué gratuitement pour galvaniser la Foi des croyants et ramener les âmes perdues à Jésus-Christ.
– Aussi exposer au Bénin dès que j’aurai l’opportunité.

TDB : Vos activités dans leur globalité sont-elles visibles en France ou au Bénin ?

Estache Agoumkpé : Je dirai qu’elles sont visibles partout, les réseaux ont été  le creuset qui à favoriser, mais beaucoup reste encore à faire en France et au Bénin. Plusieurs actions de solidarité par exemple ont été dirigées vers le Bénin depuis 2011. Je travaille ardemment avec mes équipes de France et du Bénin afin de pourvoir toucher un grand nombre de personnes à travers différentes actions associatives. « Foi, solidarité, Culture».

TDB : Un jeune frère Béninois vous demande conseil, il souhaite venir s’installer en France, que lui conseillerez-vous ?

Estache Agoumkpé : Il faut dire que la France n’est pas aussi facile comme l’on peut le penser, elle peut vous êtes favorables lorsque vous parvenez à vous intégrer. Pour venir s’installer il faut avoir un projet bien construit, car la France est un pays qui sait accueillir les talents. Se préparer et avoir un projet bien construit éviteraient de tomber dans la clandestinité. Je rappelle quand même qu’il y a du potentiel au Bénin, il faut se démarquer et oser entreprendre afin de développer son pays.

TDB : Avez-vous des loisirs ?

Estache Agoumkpé : la lecture, la cuisine, le football

TDB : Concluez s’il vous plaît ?

Estache Agoumkpé : Croire en soi, ne pas douter de ses capacités, rester soi-même, et ne pas chercher à plaire aux hommes.
Yèmissi Fadé (blogueuse)

Talents Du Bénin

(c)   Novembre 2017

 

 

3 commentaires

  1. J’ai trouvé cet article très intéressant.. Ça m’a fait plaisir de lire votre article sur ce talent du Bénin dans le domaine de l’art… Je décide de vous suivre et je vous invite à découvrir mon blog Benin’Art que je viens de créer afin de contribuer à la promotion des nouveaux talents en particulier dans le domaine de l’art au Bénin.. Une contribution serait la bienvenue.. Merci yemissi
    Kimcé !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.