Lucrèce Dègla, Ecrivaine et Entrepreneure!

 Notre premier  voyage virtuel en 2017, nous mène tout droit vers une destination aussi connue, qu’attendue!…Ne cherchez pas loin!!! Il s’agit encore et toujours de notre cher pays, le Bénin 🙂 . Eh oui, nous allons séjourner le temps d’une lecture bien méritée chez une perle qui nous dit d’avance: « émi kwabô! », dans sa langue…

Sa plume est délice, son sourire est sédatif. On l’appelle Lhys, et comme le lys, la fleur, elle est épatante, majestueuse.  prémonitoire? Vous nous le direz à la fin de cette interview, mais une chose est sûre, cette jeune femme exceptionnelle mérite d’être connue et soutenue pour ses actions et son dévouement.  Y. Fadé 

 

TDB : Présentez-vous ?

Lucrèce DEGLA :  Je suis connue sous Lhys (sourire), mais à l’Etat civil, je suis  Lucrèce DEGLA, née le 16 Novembre 1989, mère d’un petit garçon de 4ans.

 

TDB : Parlez-nous de vos parcours scolaire ou (et) professionnel ?

Lucrèce DEGLA :

J’ai fait la série littéraire au Cours Secondaire Notre Dame des Apôtres (CSNDA) de Cotonou avant de suivre une formation universitaire en Communication et actions publicitaires (Licence à l’Université catholique de l’Afrique de l’Ouest) et en Communication politique (Master à l’institut International de Management).

Mon parcours professionnel quant à lui est assez polyvalent :

De Reporter et rédactrice presse dans les organes de presse suivante : LA NATION, OCEAN FM, DIGNITE FEMININE, TOP ACTU, en passant par Rédactrice en chef du mensuel gratuit béninois WEZONANNONCES, à assistante chef de publicité à KINI et à Ken Consulting Group de 2013 à 2014, j’ai servi  en tant que spécialiste de la communication à la Cellule des Relations Publiques et du Marketing du Fonds National pour le Développement des Activités de Jeunesse, de Sport et de Loisirs (FNDAJSL) de 2014 à 2016.

En Octobre 2016,  j’ai lancé ma propre entreprise : « JADE LABEL », spécialisée dans la production de jus de fruits 100% naturels et le commerce international.

Je milite également dans l’association Gouvernement des Jeunes du Bénin.

 

15878831_1514589555235475_536304970_n
Lhys, une jeune femme d’affaires qui sait ce qu’elle veut!

 

 

TDB : Parlez-nous de votre passion pour l’écriture ?

Lucrèce DEGLA:  Je n’écris ni vraiment par passion, ni vraiment par hasard, ni l’un ni l’autre en fait. Peut-être, en réalité un peu des deux comme qui dirait « Je suis habitée par la muse » Elle me dicte l’instinct d’écrire, après je dirai que la passion m’emmène à prendre la plume et le hasard, s’il à avoir quelque chose dans l’histoire c’est qu’écrire m’a prise de court.

 

TDB : Depuis quand écrivez-vous?

Lucrèce DEGLA : En Première, au secondaire. J’ai esquissé mes premiers vers quand nous avions abordé la leçon sur la poésie. Je trouvais que la poésie regorgeait en elle-même tout un mystère que je ressentais le besoin d’apprivoiser, de posséder, de faire mienne. Même si je plaide coupable de n’avoir pas écrit aussi bien que RIMBAUD ou VERLAINE ou encore VALERY, ces premiers vers, j’ai eu le courage de les écrire quand même (rire) et depuis je continue, m’améliorant.

 

TDB : A quelle forme d’écriture vous adonnez-vous?

Lucrèce DEGLA : La Poésie, les nouvelles, mes champs de prédilection et le roman (je ne sais pas si j’y arriverai un jour ! Sourire) par contre, j’ai une  pièce de théâtre (en gestation !)

 

TDB : Qu’est ce qui caractérise plus spécifiquement votre plume ?

Lucrèce DEGLA : Bravoure, mélancolie parfois avec une teinte d’ironie et surtout la volonté de vaincre le fatalisme à tous les prix.

 

15909726_1514559001905197_675434847_n
Son premier ouvrage…

 

TDB : Parlez-nous alors de vos livres ?

Lucrèce DEGLA :  Jusqu’ici, je suis auteure d’un seul livre « Compagnons d’infortune », recueil de poésie paru aux éditions du flamboyant en 2012.

Mais j’ai participé aussi à des projets d’écriture collectifs dont:

–   Anxiolytique, Plume Soleil, 2013

–    Le temple de la Nuit profané, recueil de nouvelles, Star Édition, 2016

–    Dernières nouvelles des écrivaines du Bénin, recueil de nouvelles, les éditions Savane, 2016

–    Écrin d’ivresse, co-écriture avec Edison Adjovi, les éditions plurielles, 2017

 

TDB : Quels sujets  abordez-vous le plus souvent?

Lucrèce DEGLA:   L’amour, l’amitié, la fraternité, la déception, les trahisons, la famille, la maternité, le trafic des enfants, les maladies mortelles, les violences surtout psychologiques faites aux femmes, la religion sont des sujets qu’on peut retrouver dans mes écrits.

15941654_1515326845161746_171369291_n
Lhys a participé à l’écriture de ce recueil

TDB : Avez-vous des retours de vos lecteurs ?

Lucrèce DEGLA : Oui même si pas toujours. Les retours sont généralement encourageants, plaisants parce que écrire pour beaucoup c’est avoir un don, un talent et donc cela suscite l’admiration mais au-delà de l’admiration parfois béate, certaines personnes font des critiques constructives qui permettent de s’évaluer soi-même et d’élever à chaque fois un peu plus, le niveau.

 

TDB : Que pensez-vous du monde culturel Béninois ?

Lucrèce DEGLA : Je pense qu’il est en plein essor même si généralement les artistes ne sont pas reconnus et traités à leur juste valeur par les autorités béninoises.

 

TDB : Avez-vous des modèles parmi les écrivains?

Lucrèce DEGLA : Oui : J.K.Rowling et  Amélie Nothomb

Des femmes qui constituent un mystère pour moi et dont l’œuvre littéraire est dense, profonde et remplies d’imaginations. Voilà ce que je voudrais être, une légende dont l’œuvre littéraire aura toujours à dire et à émouvoir même des siècles après mon départ.

 

TDB : Quel est le dernier livre que vous ayez lu ?

Lucrèce DEGLA : Le temple de la Nuit profané, ouvrage collectif des femmes écrivaines du Bénin, plumes amazones

 

TDB : Comment conciliez-vous vos activités avec l’écriture ?

Lucrèce DEGLA : Je tricherais ? Enfin,  pas vraiment. Je trouve le temps aussi bien pour ce qui est indispensable que pour ce qui est vital pour ma part : écrire

 

TDB : Quels sont vos projets et souhaits?

Lucrèce DEGLA: Mes projets ? Je les garde secrets pour le moment mais Yèmissi, vous serez la première dans la confidence au moment opportun (sourire)

Souhaits ? Que les artistes béninois notamment les écrivains soient soutenus, promus et pris au sérieux.

 

TDB : Votre mot de fin ?

Lucrèce DEGLA : Je n’ai rien à dire à part qu’il y a encore trop de lignes à écrire…sans fin.

 

Interview proposée par :

Yèmissi Fadé

 

Talents Du Bénin  Janvier 2017

 

(c) Tous droits réservés

4 commentaires

  1. C’est vraiment génial de le savoir! Je l’ai trouvé précise depuis l’université à l’UCAO-UUC, elle est d’un calme qui laisse entrevoir en elle un potentiel caché. Je comprends maintenant que ses moments de silence sont, non pas de soucis mais de méditation! Elle fait vite confiance au autres aussi!! Je te félicité beaucoup et te souhaite beaucoup de courage et de détermination! Que le Tout puissant te bénisse en cette nouvelle année 2017. Beaucoup de joies à toi et autour de toi!!!

    J'aime

  2. Belle interview ! J’aime bien l’objectivité de cette auteure dont j’ai entendu plus d’une fois le nom auquel je colle enfin un visage. Mes félicitations pour vos ouvrages et plein succès dans votre carrière. Des femmes avec ce profil, on n’en compte pas beaucoup

    J'aime

  3. toujours plaisant de faire un tour par ici. La littérature féminine n’a pas encore dit son dernier mot. Nous souhaitons que le femmes se fassent de plus en plus présentes dans ce domaine. Le Bénin en a besoin. Courage et bonne chance à toi, Lucrèce DEGLA, pour d’autres aventures littéraires plus enrichies et enrichissantes…

    Aimé par 2 personnes

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.